Crédit photo : Loie Fuller Research by Ola Maciejewska Photo Martin Argyroglo

Les résidences

"La ménagerie de verre appartient aux artistes pour qui le corps est à la fois l’objet et le sujet de l’expérience, des artistes pour qui le corps est lieu de parole et lieu d’écoute, en lien direct et intense avec son contexte, son environnement"

-

Depuis sa création en 1983, la ménagerie de verre s’est imposée comme un véritable laboratoire d’expérimentation de la danse et du théâtre contemporain.

Le projet de résidence de la ménagerie de verre ne s’arrête pas à la déclinaison de besoins spécifiques destinés à un enseignement de pratiques chorégraphiques identifiées. Il s’agit de faire venir dans un lieu « renommé » des personnes issues d’une grande pluralité de secteurs professionnels qui investissent, à un moment donné, un projet construit à travers la spécificité de leur culture du corps ou de l’image du corps. La résidence devient un lieu d’invention de dispositifs destinés à mettre en crise ces cultures spécifiques en les confrontant à des projets artistiques qui ouvrent de nouvelles formes de relations avec le public. Permettre à ces artistes d’être résidents d’un lieu, au-delà des temps de présence qui leur est imparti dans la préparation de leurs projets ou leur temps d’activité pédagogique, c’est leur donner, les moyens de formuler des invitations qu’ils pensent nécessaires pour le développement de leur travail.
Ces invitations créent ainsi un environnement de pratiques dont ils peuvent faire profiter leur équipe et un public (spectateurs, amateurs, professionnels…). C’est dans cet environnement que se rapprochent l’acquisition de savoirs constitués et d’autres plus expérimentaux, injectés dans des dispositifs pédagogiques transversaux, en lien direct avec la réception ou la fabrication d’un art contemporain. Les équipes peuvent alors envisager des dispositifs de partage de la continuité de leur travail. Ce principe de résidence d’artistes ouverte permet aussi de considérer le public autrement qu’un consommateur d’œuvre ou de pratique artistique.

« La ménagerie de verre est la matérialisation d’une vision généreuse. Elle est devenue un lieu de référence, capable de s’inscrire dans l’histoire. On parlera peut-être un jour de la ménagerie pour la danse comme on évoque maintenant Le Bateau Lavoir en peinture. »
Libération

  • -

    Diplômée des Beaux Arts de Cergy Pontoise, post diplômée des Beaux-Arts de Lyon. Pratique le storytelling, l’humour décalé, l’émotion chantée, la mélancolie larvée et la metis ouvragée dans le réseau des centres d’arts, galeries et musées (Centre Pompidou, Jeu de Paume, La Bellone à Bruxelles, Biennale de Lyon, Fondation Ricard, Silencio, Nuit Blanche etc …). A créé deux pièces en collaboration avec Maeva Cunci : La Représentation de Trop (2014) et Un Lapin Un Rideau (2016) (Artdanthé Vanves, Arsenic Lausanne, CCN du Havre). Interprète et collaboratrice artistique d’Halory Goerger de 2015 à 2017 sur Corps Diplomatique, une pièce de théâtre et une expérience de pensée (large tournée).

    Crée et présente A Propos de la Ménagerie de Verre, dans le cadre d’Étrange Cargo 2018 à la Ménagerie de Verre. 

  • -

    Cassiel Gaube, 1994, Belgium, lives and works in Brussels and Paris. Cassiel Gaube is a dancer and choreographer who graduated in 2016 from the Performing Arts, Research and Training Studios (P.A.R.T.S.) in Brussels. As a performer, he collaborated with choreographer Benjamin Vandewalle for his creations Walking the Line and Framing the Circle, as well as visual artist Fabrice Samyn and choreographer Manon Santkin for the performance A Breath Cycle. In 2017, he is granted the Belgian VOCATIO fund to enable him to develop his own work as a choreographer. He is currently developing his work at the intersection of contemporary dance and Hip hop and Clubbing dances.

    Particularly, he delves in the practice of House dance, seeking to unwind its organizing principles and uncover its potential interplay with the action of walking.

    Cassiel is now creating a solo Farmer Train Swirl – Étude, that crystallizes the research he has undertaken in the field of Street dances over the last 2 years. The piece will première during the End of Winter Festival at Kunstencentrum BUDA (Kortrijk) in February 2019. He has also been invited by La Ménagerie de Verre in Paris, to be artist-in-residence over the whole year 2019. In this context, he will create the group piece Trails & Grooves, which will prolong and expand the research started in the solo. Trails & Grooves will première during the festival Les Inaccoutumés, at La Ménagerie de Verre in November 2019.

    As a teacher, Cassiel is regularly invited to give professional trainings and workshops, in dance studios such as DansCentrumJette, La Raffinerie, P.A.R.T.S. SummerSchool in Brussels and La Ménagerie de Verre in Paris.

  • -

    Le dispositif StudioLab, prêt de studio sur des durées d’une à deux semaines, permet aux compagnies de trouver un espace de travail, lorsque la nécessité de poursuivre une expérimentation de façon continue et concentrée devient indispensable.

     

    Ont été accueillis dans le cadre des Studiolabs en 2018 :

    Clément AUBERT, Chloé ASTOR, Aurélie BARRIN, Anna BARTHES, Jérôme BEL, Cecilia BENGOLEA, Benjamin BERTRAND, Lucas BORZYKOWSKI, Gaëlle BOURGES, Nathalie BROIZAT, Fernando CABRAL, Marie-Laure CHARADES, Boris CHARMAT, Charles CHEMIN et Caroline BRETON, Rodolphe CONGE, François CHAIGNAUD et Dominque BRUN, Marco CHENEVIER, Anna CHIRESCU et Grégoire SCHALLER, Sophie DALES, Fabrice DASSE, Aloysia DELAHAUT, Catherine DIVERRES, Nina DIPLA, Malika DJARDI et Eddy DE PRETTO, Maria DONATA D’URSO, Maria DONATA D’URSO, Sarah DULAURIER, Vincent DUPONT, Thibault ENFERMANT, Maëlle FAUCHEUR, Simon FELTZ, Benjamin FOREL, Marie FULCONIS, Anna GAÏOTTI, Cassiel GAUBE, Marlène GENISSEL, Dominique GILLIOT, Emmanuelle GRENIER, Yannick GUEDON, Inès HERNANDEZ, Julien HERRAULT, Yuming HEY, Raimund HOGHE, Kaori ITO, Maxime JORET, Sofia JOUINI, Maga KACHOUCHE et Noémie MONNIER, Eva KLIMACKOVA, Aude LACHAIS, Julianne LACHAUT, LA HORDE, Nadezhda LARINA, Daniel LARRIEU, Gennaro LAURO, Morgane LEBRAS TASSIER, Fu LE, Nora LE GUEN, Joanne LEIGHTON, Bénédicte LE LAMER, Timothé LEROLLE, Marion LEVY, Julie LOUART, Naïma MAZIC, Théo MERCIER et Steven MICHEL, Elsa MICHAUD et Gabriel GRUTIER, Élodie MILO, Mathilde MONFREUX, Monica MONIJA, Ivana MULLER, Luna MURRATI, Michèle MURREY, Bastien NOZERAN, Guesh PATTI, Julia PERAZZINI, Émilie PHILIPPOT, Maëlle POESY, Cécile PROUST, Annabelle PULCINI, Mayence REY, Christian RIZZO, Émilie ROUSSET, Élise ROY, Hervé ROBBE, Edmund RUSSO et Schlomi TUIZER, Maria SEVARI JESUS, Marion SIEVERT, Alessia SINISCALCHI, Pierre-Emmanuel SORIGNET, Natacha STECK, Bahar TEMIZ, Jana TEREKOVA, Vincent THOMASSET, Laura UZAN, Cie TRAFIC DE STYLES, Nina VALLON, Anatoli VLASSOV…

    Ont été accueillis dans le cadre des Studiolabs en 2017 :

    Sophie BAREM VASCO, Lara BARSACQ et Clara LE PICARD, Anna BARTHES, Nacera BELAZA, Benjamin BERTRAND, Sophie BOCQUET, Gaëlle BOURGES, Charlotte BRAUN, Claire BUISSON, Bryan CAMPBELL, François CHAIGNAUD, Guiseppe CHICO et Barbara MATIJEVIC, Magda CIRILLO , Matthias CLAEYS, Malika DJARDI, Catherine DIVERRES, Nina DIPLA, Daniel DOBBLES, Charles D’OIRON, Lotus EDDE KHOURI et Christophe MACE, Maya ERNEST, Héla FATTOUMI et Eric LAMOUREUX, Alexandra FLANDRIN, Alejendro FLORES MORA, Charlie FOUCHIER, Stéphane FRATTI, Fanni FUTTERKNECHT, Anna GAÏOTTI, Cassiel GAUBE, Yves-Noël GENOD, Dominique GILLIOT, Nicolas GONZALES, Olivia GRANDVILLE, Guillaume GRAS, Valeria GUIGA, Annabelle GUILLOUF, Adrien GUITTON, Raimund HOGHE, Marie-Caroline HOMINAL, Yasmine HUGONNET, Kaori ITO, Hélène IRATCHET, Kostia JOPECK, Eva KLIMACKOVA, Aude LACHAISE, Charlotte LAGRANGE, Ludivine LARGE-BESSETTE, Manu LASCAR, Jean-Luc VINCENT, Daniel LARRIEU, Shian LAW, Bénédicte LE LAMER, Charles LEMAIRE, Frédéric LESCURE, Audrey LIEBOT, Théo MERCIER, Ola MACIEJEWSKA, Thierry MICOUIN, Monica MONIJA, Hortense MONSAINGEON, Colyne MORANGE, Ivana MÜLLER, Julie NIOCHE, Nawel OULAD, Marie PERRUCHET, Marie POTONET, Annabelle PULCINI, Aurélien RICHARD, Juliette RIEDLER, Marika RIZZI, Maria JESUS SEVARI, Marion SIEFERT, Marten SPANPBERG, Bahar TEMIZ, Claudia TRIOZZI, Willy TROC, César VAYSSIE, Jean-Luc VERNA…

     

    L’accès au dispositif StudioLab est soumis à une demande préalable. Toutes les demandes sont examinées et font l’objet d’une réponse.

    À noter que :

    • La mise à disposition des studios se fait sans technique.
    • Les studios sont mis à disposition de 10h à 18h du lundi au vendredi, en fonction des disponibilités.
    • Il convient d’adhérer à l’association des Inconditionnels de la Ménagerie (50 €) pour bénéficier du dispositif Studiolab. Cette adhésion est valable un an et permet de revenir en résidence.

Vous souhaitez effectuer une demande de StudioLab

-

Ajouter des visuels