Les Antécédentes

ANNA GAÏOTTI

Mardi 17 et mercredi 18 mars, à 20h30
-

CRÉATION

« LES ANTÉCÉDENTES commencent à̀ Zürich, dans le quartier de Langstrasse. J’y viens, j’y reviens, pour me fondre davantage dans la vie nocturne et charnelle des rues et des clubs, comme lieu d’observation et de rencontres pour mon travail d’écriture. Là se mêlent plus ou moins les nombreuses travailleuses venues de Chine (bordels), et d’Amérique Latine (rue). Transsexuelles pour un grand nombre ; des jeunes et des vieilles. Les prostituées appâtent ; elles assoient l’espace public comme un espace matriarcal, une jungle de sororités, de trafics à ciel ouvert. Les mimiques appétant, les silhouettes plastiques, les rencontres ambigües : le désir est reconditionné. Dans un acte de survie, les corps exilent de terre à taire, et les peaux exilent vers une plasticité en sursis. L’une d’elles me drague. Notre contact est opaque. Elle insiste, et j’insiste, avec peur.

Cette peur,
me fait comprendre
sa peur.

JE VEUX LA DANSER CHAUSSÉE DE MES FERS. » Anna Gaïotti

*****

Du mythe à la question du travail et de la liberté individuelle, cette création regarde la prostituée, avec ses transmutations, ses masques, les mots arides qui la marque, et la dépendance à son propre corps comme objet et lieu de travail, et la re-territorialisation du désir. Elle est ici identifiées dans son humanité, les voix et les chimères qui la marquent, bon gré mal gré.

vierge noir e =Léo Dupleix + Sigolève Valax + Anna Gaïotti – créent́ de manière collégiale, ils utilisent leurs singularités hybrides et leur complicité, pour porter le poème «les sirènes» comme une réalité cruciale qui sort du mythe. Ils donnent corps et voix à une figure qui mute, d’une sirène à une prostituée, d’une geisha à un clown satirique. L’enjeu de cette création repose sur la relation entre la danse et la musique, à l’écoute. La danse est dessinée tel un mime, inspiré de l’expression traditionnelle du théâtre Nô. La danse est une chanson muette, les fers et le souffle des pas suintent ; la musique érige un entour qui ne se subordonne pas.

*****

Concept, texte et chorégraphie : Anna Gaïotti
Danse : Anna Gaïotti, Clément De Boever
Musique : Léo Dupleix (MaxMsp), Sigolène Valax (Perséphone, Quadrantid Swarm)
Costumes : Anna Gaïotti
Spatialisation et régie son : Thibaut de Raymond
Création et régie lumière : Estelle Gautier

Coproductions : Ménagerie de verre, Kunstencentrum BUDA
Accueils et soutiens : Tanzhaus Zürich, Ménagerie de Verre, Kunstencentrum BUDA Kortrijk, GMEM Marseille, Montevideo Marseille et la participation du DICRéAM – CNC.

Durée : 80 minutes environ

  • 15 € close Tarif plein +
  • 07 € close Tarif Adhérents +
  • Disponible dans le pass 4 spectacles close 40€ +
événement
facebook

- Découvrir les autres spectacles -

http://www.menagerie-de-verre.org/wp-content/uploads/2018/09/Capture-décran-2018-05-05-à-3.27.20-PM.png http://www.menagerie-de-verre.org/wp-content/uploads/2018/02/PALSEMBLEU-1-Sarah-Blum.jpg http://www.menagerie-de-verre.org/wp-content/uploads/2018/09/DSF5812gor-Tourgueniev.jpg http://www.menagerie-de-verre.org/wp-content/uploads/2020/01/20191227_215546.jpg