Of Balls, Books and Hats

Julien Prévieux

Vendredi 29 & Samedi 30 mars à 20h30
-

 

Tous les objets qui nous entourent ont tendance à devenir “smart”, des smartphones aux smart grids en passant par les smart cities et les inénarrables smart shoes. Cette smartification du monde se développe grâce à un ensemble de processus d’apprentissage intégrés aux appareils eux-mêmes.

Dans Of balls, books and hats, quatre danseurs/acteurs donnent à voir des expériences clés à l’origine de cette évolution. 

À la fois expérimentateurs et sujet d’expérience, les performers interprètent une gamme de processus d’apprentissage allant de la reconnaissance des mouvements sportifs aux techniques de négociation d’achat et de vente. 

Pour assimiler et créer de nouveaux comportements, le petit groupe de performers explore une série de poses corporelles, de sauts ou de marches évoquants parfois les Silly Walks des Monty Python. Quant aux discussions qui émanent d’une recherche récente de Facebook, elles donnent à entendre des négociations commerciales entre humains singés par des programmes avec plus ou moins de succès. Grâce à un traitement statistique, ces robots doivent pouvoir vendre ou acheter de manière plus efficace des ballons, des livres ou des chapeaux. Ionesco aurait apprécié le challenge. 

Gestes et paroles codifiées, transférées à des machines ignorant tout du contexte culturel, produisent autant de dérapages ou d’erreurs inattendues, contrefaçons comportementales aux accents comiques.

Dans cet étrange laboratoire, les corps sont mécaniques et enfantins, précis et stupides, comme s’ils n’avaient qu’une conscience très vague des règles de la physique ou des règles sociales. 

Si les dispositifs techniques imprègnent les corps, ils sont toujours absents du plateau ou évoqués sous la forme d’un bricolage sommaire. C’est bien l’impact de ces technologies sur les corps et leurs agencements qu’il s’agit de mettre en scène. Pour éclairer les conséquences de l’invasion progressive des intelligences artificielles dans nos vies quotidiennes une voix off commente, par intermittence, les gestes des performers ou intervient, en contrepoint de l’action, augmenter la série d’expériences pour en décrire les conséquences plus larges. Et elles risquent de changer le monde d’une manière moins enchanteresse que ce que veulent bien en dire les chantres de la Silicon Valley. 

Qu’est-ce que le déploiement de ces systèmes à grande échelle fera au corps et à la raison ?

 

DISTRIBUTION

 

conception • Julien Prévieux

avec • Jonathan Drillet, Harold Henning, Anne Steffens et Julia Perazzini

voix off • Frédéric Poinceau

production • actoral, bureau d’accompagnement d’artistes

coproduction • ménagerie de verre

avec le soutien de • Mécènes du Sud

remerciements à Nanterre-Amandiers, centre dramatique national

Julien Prévieux est représenté par actoral, bureau d’accompagnement d’artistes.

Performance créée les 29 et 30 septembre 2018 à La Friche la Belle de Mai (Marseille) 

dans le cadre du festival actoral.

 

Des extraits de ce spectacle seront présentés au CN D centre national de la danse dans le cadre d’Occupation Artistique le 26 janvier 2019

 

en savoir plus :www.précieux.net

  • Tarif Plein : 15 € close Billet sans réduction +
  • Tarif Réduit : 13 € close étudiants, moins de 25 ans, demandeurs d’emploi, bénéficiaires des minima sociaux +
  • Tarif Adhérent : 7 € close Carte d’adhésion 30€ (carte valable un an de date à date: des tarifs préférentiels sur toutes les activités pédagogiques et tous les spectacles) +
événement
facebook
Julien Prévieux
-

JULIEN PRÉVIEUX est un artiste français dont le travail est régulièrement exposé dans des centres d’art, galeries et musées en France et à l’étranger.

L’économie, la politique, les technologies de pointe, l’industrie culturelle sont autant de « mondes » dans lesquels s’immisce la pratique artistique de Julien Prévieux. À l’instar de ces Lettres de non-motivation qu’il a adressées à des employeurs pendant 7 ans en réponse à des annonces consultées dans la presse, détaillant les motivations qui le poussent à ne pas postuler. Entre humour absurde et tentative de révolte, les stratégies qu’il développe s’appliquent à décrypter notre monde tout en le déréglant. Ses œuvres s’approprient les mécanismes des secteurs d’activité qu’elles investissent pour mieux en mettre à jour les dogmes et les dérives. 

Il a réalisé récemment un certain nombre d’expositions personnelles présentées, entre autres, au [mac] musée d’art contemporain de Marseille, au RISD Museum of Art de Providence, au Centre Pompidou à Paris, au Frac Basse-Normandie ou à la Blackwood Gallery à Toronto. Il a participé à de multiples expositions collectives au ZKM de Karlsruhe, au Red Brick Art Museum à Pékin, à la Haus der Kulturen der Welt à Berlin, à DiverseWorks à Houston, à la Biennale de Lyon en 2015 ou encore à la 10e Biennale d’Istanbul. Il a reçu le Prix Marcel Duchamp en 2014. Il a publié les Lettres de non-motivation aux éditions Zones/La Découverte en 2007.

- Découvrir les autres spectacles -

http://www.menagerie-de-verre.org/wp-content/uploads/2019/01/DG-VM.jpg http://www.menagerie-de-verre.org/wp-content/uploads/2019/01/Yuming-Pitti.jpg http://www.menagerie-de-verre.org/wp-content/uploads/2019/01/BooksBallsHats-Betty-Bogaert.jpg