Workshop

YASMINE HUGONNET

DU LUNDI 6 AU VENDREDI 9 JUIN 2022 14H30-18h30
-

Réservation obligatoire disponible en ligne sur Billetweb – Cliquer ICI –
Articuler ce qui se meut entre le visible et l’invisible
Décider de ne pas bouger le corps ou l’une de ses parties est un acte fort, qui suspend le visible et provoque par la résistance physique engagée une autre activité dynamique, comme une réponse du corps et de la pensée. C’est dans ce dialogue entre production et réception, entre le visible et l’invisible, que je souhaite vous inviter à expérimenter. J’envisage le spectacle comme un espace de lecture de notre propre perception, du temps, de l’espace, du corps et des langages humains.

Mes outils pour cela sont :

la Parole Immobile, (forme de ventriloquie qui est née de la recherche chorégraphique du Récital en 2014)

la posture (situation formelle, expressive, psychologique, survivance de  l’histoire et des représentations du corps humain)

le mouvement (mouvement visible et mouvement invisible)

la durée

le corps hétérogène ( corps questionné dans les polarité de visible invisible, de passif actif, et dans la hiérarchisation de ses parties)

Mon corps est une forme dans l’espace, qu’il soit passif ou animé de volonté

 mettre sa conscience là ou l’on ne produit rien

Localiser et délocaliser

laisser se déplacer le mouvement du visible, à l’invisible de vos sensations ou de votre imaginaire

Habiter ce que je produis sans volonté

Alimenter la volonté et l’oubli en même temps

Résister au changement tout en laissant changer une part de soi

Visiter toute posture, sans discrimination

 

Biographie
-

Yasmine Hugonnet s’intéresse au rapport entre forme, image et sensation, à la germination de l’imaginaire, à la (dé)construction du langage chorégraphique, au processus d’incarnation et d’appropriation. Née à Montreux (Suisse) en 1979, elle vit et travaille aujourd’hui entre Lausanne et Paris. Elle grandit au Mali de 3 à 6 ans et dès son retour elle étudie la danse classique puis part à Paris à 13 ans pour intégrer le Conservatoire National Supérieur en Danse Contemporaine. En parallèle, elle s’intéresse à la danse contact, l’improvisation, le Buto et la recherche chorégraphique. Elle danse pour les chorégraphes Jean-Marc Heim (CH) en 2004-2005, Jo Strömgren (NO) en 2003- 2004 et Luc Petton (FR) en 2001. Elle intervient comme assistante du chorégraphe pour Superflux (2011) de Jean-Marc Heim et Espèces (2012) de Rosalind Crisp. Elle entreprend une recherche autour de la notion de « Présences » au sein du programme de Master en chorégraphie « Dance Unlimited » aux Pays-Bas (2003-2004). Sa réflexion sur le geste est fortement nourrie par des rencontres notamment avec Odile Rouquet, Peter Goss et Lisa Nelson.

Elle crée ses propres projets chorégraphiques dès l’an 2000, d’abord au sein du collectif Synalèphe. Elle travaille à Taiwan avec des artistes non-voyants puis développe son travail personnel dès 2006. Lauréate des Pépinières Européennes pour Jeunes Artistes, elle est artiste en résidence en Slovénie en 2006 où elle crée « RE-PLAY », un trio qui sera joué dans plusieurs festivals internationaux, (Impulstanz 8tensions Vienne, Temps d’Image Tanzhaus NRW Düsseldorf…), Latitude de pose un premier solo, présenté notamment au Festival Artdanthé à Paris, puis OF OTHER, A, A ! A ? AA._ des pièces de groupe, sont coproduites par Maska (SI) et la Tanzhaus NRW à Düsseldorf (DE).

De 2009 à 2013 elle s’engage dans un long temps de recherche solitaire en studio. En 2009 elle fonde sa compagnie Arts Mouvementés à Lausanne et produit ensuite trois solos : en 2013 Le Rituel des Fausses Fleurs, en 2014 Le Récital des Postures. En 2015 La Traversée des Langues présentée aux Printemps de Sévelin dans le contexte du Programme Commun des Théâtre de Vidy et de l’Arsenic à Lausanne. Yasmine Hugonnet approfondit son travail sur le mouvement de l’attention, l’idée de la posture comme réservoir et, à travers ses processus chorégraphiques, développe une pratique de la ventriloquie.

En 2015, sur une invitation de Virgilio Sieni au Collège de danse de la Biennale de Venise, elle propose le projet Le Récital des Postures Extensions, qui invite entre 7 et 20 performeurs à s’approprier la partition des 20 premières minutes du Récital des Postures. Cette performance proposée pour des espaces non-théâtraux et multi- frontaux dispose les corps à la suite, ils tracent un chemin, une colonne humaine. Chacun opère la partition selon sa propre temporalité. A partir de 2015, Yasmine Hugonnet est artiste associée pour deux ans au Théâtre Sévelin 36 à Lausanne avec le soutien de Pro Helvetia dans le cadre du projet YAA. En février 2015, Le Récital des Postures est sélectionné pour les Journées de la Danse contemporaine Suisse et, en 2016, dans le cadre de la plateforme Aerowaves. En 2016, elle crée La Ronde / Quatuor, pièce pour 4 danseurs, au Festival des Rencontres Chorégraphiques Internationales de Seine-Saint-Denis et à la Biennale de Danse de Venise. En mars 2017, elle a présenté Se Sentir Vivant, un nouveau solo dans le cadre du Festival Programme Commun à l’Arsenic, Lausanne. En 2017, Yasmine Hugonnet reçoit le Prix Suisse de Danse (Création actuelle de danse) pour le Récital des Postures. Le solo Se Sentir Vivant est par ailleurs été sélectionné aux Swiss Dance Days à Lausanne en février 2019.

À partir de 2018, elle est soutenue par le Théâtre de Vidy à Lausanne : elle créée en novembre 2018 le trio CHRONOLOGICAL, sélectionné pour une tournée en Suisse par le Fonds des Programmateurs, programmé au Festival Programme Commun (Lausanne, 2019), et en tournée en France, Italie, Belgique. En septembre 2019, crée et présente la performance in situ Extensions dans le parc Bellerive /Théâtre de Vidy avec douze jeunes interprètes de la région lausannoise. En 2020, elle prépare sa prochaine création Seven Winters avec sept interprètes dont la création aura lieu du 22 au 26 septembre 2020 au Théâtre de Vidy puis à la scène nationale de Besançon (coproducteur et partenaire dans le cadre du dispositif européen Interreg) et qui sera en tournée en 2020/2021 dans plusieurs villes européennes.

En octobre 2019, elle débute une résidence de trois mois à Palerme dans le cadre de Palermo calling, un projet mis en place par l’Institut Suisse au Palazzo Butera. En décembre 2019, elle présente plusieurs projets dans ce cadre : une adaptation du projet Extensions avec des danseurs italiens, ainsi que les solos Se Sentir Vivant et Le Rituel des fausses fleurs que la chorégraphe a transmis à la danseuse italienne Ilaria Quaglia.

En 2019, elle prépare sa prochaine création Seven Winters avec sept interprètes dont la création a eu lieu du 22 au 26 septembre 2020 au Théâtre de Vidy puis en tournée au Festival d’Automne à Paris (collab Atelier de Paris et CCSP), à la scène nationale de Besançon (coproducteur et partenaire dans le cadre du dispositif européen Interreg), et à l’ADC à Genève.

En 2020, Yasmine Hugonnet a été lauréate du Label + romand avec son projet Les Porte-Voix prévu sur 2022.

Yasmine Hugonnet / Arts mouvementés est actuellement conventionnée avec la ville de Lausanne et le Canton de Vaud pour une durée de trois ans, 2020-2022.

- Découvrir les autres formations -

https://www.menagerie-de-verre.org/wp-content/uploads/2021/12/Photo-Mouvement-2-NB-1-320x320.jpg https://www.menagerie-de-verre.org/wp-content/uploads/2019/02/Photo-Portrait-NB-320x320.jpeg https://www.menagerie-de-verre.org/wp-content/uploads/2022/04/DSC_0043-320x320.jpg https://www.menagerie-de-verre.org/wp-content/uploads/2020/12/Photo-Portrait-NB-320x320.jpg