Ars moriendi + Lesbo | Λέσβος 2174

ALEXANDRE ROCCOLI

Lundi 17 et mardi 18 octobre, à 20h30
-

Ars moriendi et Lesbo / Λέσβος 2174 se présentent comme un diptyque imaginé pendant la résidence d’Alexandre Roccoli à la Ménagerie de Verre en cette année 2022. Cette forme se nourrit des deux cartes blanches précédemment présentées et des ateliers menés auprès de personnes en état d’alzheimer. Il s’agira de prolonger et conjuguer ces deux pièces sur la perception du temps et de sa plasticité, en questionnant la perte du langage pour ouvrir vers de nouvelles fictions corporelles.

Ars Moriendi et Lesbo |  Λέσβος 2174 seront donc jouées consécutivement lors des deux soirées d’ouverture des Inaccoutumés (17 et 18 octobre 2022). 

Deux pièces, deux espaces se convoquent et se font écho. Le diptyque renforce les imaginaires potentiels du corps pour laisser place à de nouveaux devenirs identitaires. Effacer nos corporalités, reconstruire l’être-ensemble, inventer un nouveau langage extra-sensoriel. Le dyptique traversera ainsi les mutations nécessaires aux êtres chimères, cyborgs, technosapiens filamentaires ou autres progénitures spirituelles…

*****

Ars Moriendi s’inspire d’un guide spirituel du Moyen Âge qui préparait à mourir dignement et à vivre son deuil. Il s’agira ici de tracer notre rapport à la disparition de l’être tel un résidu fait de nos troubles, de nos impuretés. Ici la pensée du corps proche des états de transe et d’hypnose, s’ouvre à une écriture chorégraphique et sonore vers une disparition du geste, guidée par sa respiration intérieure. La pneuma n’est faite que de maillages de différents principes d’inspirations/expirations, entre apnées et hyperoxygénation. Ainsi, le geste sort de son axe et rencontre la partition sonore et lumineuse de Thomas Laigle, polyrythmie de pulsations
asynchrones guidant les danseurs vers un orgasme transcorporel nécessaire.

Lesbo | Λέσβος 2174  est un texte écrit par Ilenia Caleo et habité par les dimensions sonores de Martina Ruggeri, une lecture poétique proche d’un état hypnotique et d’une corporeité
politique manifeste. Ce texte s’inscrit ici dans une écriture d’anticipation où la vision prospective devient quasi prophétique du « devenir identitaire transféminisme ». Ce texte pose la question du « nous » dans l’individu et du « je » dans la conscience du nous collectif à la fois fluide, écologique, hybride. Un duo tentaculaire venant muscler l’imaginaire du projet indiscipliné en cours Ars Moriendi.


Ars Moriendi

Avec : Dovydas Stramaitis et Daniel Alwell

Composition sonore et lumières : Thomas Laigle 

 

 

Lesbo/Λέσβος 2174

Texte : Ilenia Caleo 

Dimension sonore : Martina Ruggeri aka Bunny Dakota 

Traduction : Alessio Bonaccorsi, Alexandre Roccoli

Production : Ménagerie de verre

La compagnie A short term effect est conventionnée par la Drac Île-de-France, la Région Île-de-France, la ville de Paris

Partenariat : Les Mots à la bouche – librairie

Coréalisation : Jerk Off Festival et Actoral Paris – Marseille


Durée :
2 heures avec entracte

 

 

 

 

 

  • 15 € close Tarif plein +
  • 07 € close Tarif Adhérents +
  • Disponible dans le pass 4 spectacles close 40€ +
Dyptique Lesbo -Λέσβος 2174 + Ars moriendi © Jacob Khrist

- Découvrir les autres spectacles -

https://www.menagerie-de-verre.org/wp-content/uploads/2022/06/Capture-decran-2022-06-09-a-12.23.44.png https://www.menagerie-de-verre.org/wp-content/uploads/2020/05/CONSULMESHE_PHOTO_NADA_LAURO10.jpg https://www.menagerie-de-verre.org/wp-content/uploads/2022/06/LAnthracite_-Aberration5-Jihye-Jung.jpg https://www.menagerie-de-verre.org/wp-content/uploads/2022/01/DSC_3850.jpg